Chercher parmi les vidéos, membres, évènements, fichiers audios, photos et blogs Chercher
Williams  Mala
e.motion

malaelemana|New Caledonia

JESUS A DIT JE SUIS LE CHEMIN, LA VERITE, LA VIE NUL NE VINT AU PERE QUE PAR MOI JEAN 14.6


Mon blog

«Retour

HISTORIQUE DU CENTRE NEWERE RIVIERE SALEE NOUVELLE CALEDONIE

May 03, 2011

2,566 Vues
     (1 Evaluation)

BILAN MORAL 2010

RAPPORT DU DIRECTEUR

Né du rêve des fondateurs de présenter une vitrine de l’Eglise Evangélique Libre dans la capitale de la Nouvelle Calédonie, place incontournable de la francophonie dans le Pacifique  Ouest, le centre d’accueil continue son œuvre missionnaire d’hospitalité et éducatrice auprès de la population vivant ou de passage sur Nouméa.

  • D’où venons-nous et où allons-nous?

-Jean CALVIN (1509-1564), réformiste qui publie en 1536 l’ouvrage, l’institution de la région chrétienne, où il explique sa théorie originale sur la justification par la grâce et non par les œuvres entraînant la prédestination de quelques élus.

-John WILLIAMS, missionnaire protestant qui eut une grande influence sur l’œuvre d’évangélisation protestante dans le Pacifique.

-Erijisi BOESU ( 1866-1946), originaire de Houaïlou, écrivain calédonien dont les textes accompagnés de nombreux schémas permirent à de nombreux ethnologues dont M. LEENHARDT de mieux comprendre les « Canaques » de la Nouvelle Calédonie.

- Katrawa WATU, originaire de Hmeleck– Lössi-Lifou, missionnaire calédonien aux Nlles Hébrides, envoyé à Walla sur l’île de Mallicolo pour aider Le Pasteur Billy MAGULU. Il ouvrit le village d’Orap, où se trouve actuellement le lycée protestant, et la paroisse d’Atchin. Marié à Mme  Wecë, ils eurent de nombreux enfants. Après le départ de Billy, il s’installa à Luganville-Santo pour s’occuper de notre bateau missionnaire, la « Rachel » et la paroisse de Santo.

-Gabriel TEYE, originaire de Bourail, ayant grandi à Maré, il exerça d’abord le métier d’enseignant à Tiwandé (Touho) puis à Eni (Maré). Après les Etudes Théologiques à l’institut Biblique de Nogent, il exerça un ministère pastoral très apprécié à Maré. Il fut nommé président de l’Eglise Evangélique Libre. Pour nous, il nous laisse l’image de la Bonté et de la Générosité. Marié à Mme Lauria, ils eurent un fils, Delor, mais élevèrent plusieurs à qui ils inculquèrent l’amour de servir DIEU et son prochain.

—Marcelin EURITIEN, originaire de BÂ-Houailou,enseignant de la FELP, il fut en poste à Nessakoea, puis à Tiéta (Voh),

puis à Wanaham (Lifou)

 Il fut président de la FELP jusqu’à sa retraite.

HISTORIQUE DU CENTRE   NEWERE– RIVIERE SALEE

En un clin d’œil rétrospectif des images, L’historique du Centre se déroulera  de la façon suivante, mais on peut faire mieux évidemment.

1983 : culte chez l’habitant avec le pasteur Tai WAHEO

1985 : culte sous la tente avec le pasteur Jacob WAHEO

1986 : culte sous la première baraque en tôle avec le diacre Waïticko TAOUNE.

1987 : Salle KOATAIBA  avec l’aide des « LIONS club »

1988 : Pose de la première pierre de l’internat du foyer par le pasteur Raymond CHARLEMAGNE et le diacre Parawi RAYBAS.

 1996 : Construction de la salle POPOL avec l’aide du « ROTARYS Club » Synode et Pose de la première pierre du Temple de NEWERE par le Pasteur Raymond CHARLEMAGNE. Reconnaissance officielle par le Synode de l’existence des paroisses de Kaméré,  La Coulée et Dumbéa.

2005 : Dépôt du projet de construction du Foyer du Centre d’Accueil » Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier » Psaumes 119/105

2008 : 2ème synode du cinquantenaire de l’Eglise évangélique Libre de Nouvelle Calédonie et des îles loyauté.

LE DEVOIR DE MÉMOIRE

Départ de Mr CHARLEMAGNE : décédé le 12/12/2007

Départ du Pasteur CHARLEMAGNE (1913-2007), notre très cher missionnaire naquit en Lorraine France dans une famille catholique dans la 1ère Guerre Mondiale. Elevé par une mère très pieuse, il commença une formation théologique qui fut interrompue par le service militaire qu’il effectua en Indochine. Son tuteur perdit sa trace et il fut rayé de la liste des futurs prêtres par ses supérieurs hiérarchiques religieux. Au retour de son service militaire, il voulut intégrer son séminaire de formation théologique. Il reprit avec son tuteur qui lui signifia que son silence avait été trop long, que ses formateurs pensaient qu’il ne reviendrait plus et par conséquent, avaient décidé de le rayer définitivement de l’ordre et que cette décision était irrévocable. Il rencontra celle qui allait devenir sa femme dont la grande sœur, protestante, avait une connaissance solide de la parole de DIEU  qui surprit Raymond au cours de leurs nombreuses discussions. La grande sœur mit Raymond en contact avec le pasteur en charge de leur secteur. Ce pasteur eut tout de suite confiance en lui et confia la charge d’un petit village. Un jour, il apprit dans un journal, que la mission de Paris en

charge de la Nouvelle Calédonie, recherchait un couple pour s’occuper de l’enseignement à la Mission de Do Neva Houaïlou de Nouvelle Calédonie. Il leur écrivit pour leur proposer sa candidature qui fut acceptée. La famille CHARLEMAGNE embarquèrent sur un paquebot en partance pour la Nouvelle Calédonie, avec escale sur Tahiti. La famille avec Daniel et Jean-Pierre, débarqua à Nouméa et fut dirigé à son poste à Do Neva. Le niveau scolaire passa du simple apprentissage ( lire, écrire, parler, compter) au CEP, puis ouverture du collège de Do Neva. Les relations entre les missionnaires se compliquèrent par la formation des cadres Kamo veki Gara à la demande des fidèles de l’église protestante qui ne voulaient pas voir les acquis de formation rester sans suite et se perdre ensuite. En 1958, c’était l’ouverture de l’établissement de Nédivin. En 1951, avec l’accord de l’église presbytérienne aux Nouvelles Hébrides( Vanuatu), il envoya une équipe missionnaire avec les pasteurs Billy MAGULU, Katrawa WATU, Drill TREULU, Ita NYIKEINE et Tamumu AJAPUNYA, des enseignants et des techniciens pour travailler sur Santo et Mallicolo. Le Seigneur  Jésus a abondamment béni leurs témoignages. Le 12/12/07, Missi nous a quitté pour aller Rejoindre Celui qui l’avait nommé en Nouvelle Calédonie en 1947. Louons ensemble DIEU , notre père pour Son Amour, Sa Fidélité et Sa Grande Bénédiction pour la Nouvelle Calédonie, les Loyautés, le Vanuatu et le Pacifique!.

Mr Hamu WAHEO